Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Mélanie le Jeu 22 Nov - 17:52

Bonjour à tous :')


Je suis en L2 de SDL et je poste de nouveau car j’aimerais parler de l’AG qui s’est tenue hier dans l’amphi du bâtiment D. En fait, je voudrais plutôt revenir sur mon intervention car j’ai eu l’impression qu’on n’avait toujours pas répondu à mes questions et, pour ceux qui ont réagi à certaines de mes remarques, j’aurais aimé leur répondre mais malheureusement ce n’était pas mon tour de parole et après je devais quitter l’AG (après avoir tenu 6h et demi donc j’aimerais aussi savoir à quelle heure elle a bien pu se terminer ^^).


Je m’étais exprimée sur le point du blocage, et j’avais fait remarquer en premier lieu que la question de réussir son partiel, d’avoir son année et son diplôme, n’était peut-être pas le plus grave. En effet, si le blocage persiste, à quoi cela sert-il d’avoir son année si on se retrouve avec d’énormes lacunes l’année d’après ? Ne pas être pénalisée, c’est une chose, mais avoir un diplôme qui ne vaut rien, c’en est une autre. Ce n’est plus qu’une question de rater son année, c’est une question de connaissances, de savoir auquel on nous interdit l’accès.

A cela, une jeune fille m’a répondu ensuite que le blocage n’interdisait pas l’accès au savoir, que c’était bien de s’intéresser à ce qui se passait en ce moment par le biais de cours alternatifs, de travaux en rapport avec le mouvement, d’ateliers … etc. J’aurais aimé pouvoir réagir à nouveau, mais comme je l’ai dit tout à l’heure, ce n’était plus à mon tour de parler alors je réponds ici : bien sûr, on y apprend des choses, mais en Sciences du langage, je ne vois pas quel type de cours alternatif est-ce que l’on pourrait organiser dans la mesure où il s’agit de matières scientifiques ; d’autre part, même s’il était possible de travailler sur le mouvement dans mon UFR, je ne vois pas pourquoi on nous forcerait à nous intéresser à la politique ou aux mouvements sociaux, alors que chaque étudiant a fait le choix de son cursus. Si untel a décidé de se spécialiser en physique, on n’a pas à l’obliger à travailler sur les mouvements sociaux ! Car oui, on ne peut pas se permettre d'imposer ses décisions aux autres, il faut accepter que certains, qu’ils soient pour ou contre la loi Pécresse, n’aient pas envie de se mobiliser. Certes, c’est dommage que les gens restent dans l’ignorance sur l’actualité, mais vous ne pouvez pas les intéresser de force.
D’ailleurs, toujours en ce qui concerne l’importance de l’accès aux connaissances, lorsque l’on parlait à nouveau des cheminots en AG, j’avais fait une remarque à voix basse en disant que les cheminots faisaient grève mais qu’ils n’empêchaient pas leurs collègues de travailler. Une jeune fille m’a chuchoté que c’était différent, qu’eux étaient rémunérés et que donc on les empêcherait de toucher leur paye. Je n’ai pas pu discuté avec elle et je m’en excuse si elle me lit, car je voulais écouter ce qui se disait à l’AG, mais j’ai juste eu le temps de lui expliquer qu’il n’y avait pas que l’argent qui comptait, que d’empêcher les gens de travailler et de toucher leur salaire, ce n’était pas éthiquement pire que d’empêcher les autres d’étudier (et ne me dites pas que la BU est ouverte car pour moi un livre lu isolément ne remplacera jamais le cours d’un prof, sinon quel intérêt de s’inscrire à la fac).


J’avais continué en disant que j’étais en option « langue des signes française » et que ce type de cours n’est pas rattrapable. Pourquoi ? Parce qu’il ne s’agit pas d’un cours de langue orale où l’on pourrait par exemple envoyer des résumés par internet car c’est avec nos yeux que l’on reçoit le message et on ne peut pas expliquer à l’écrit comment faire un signe. Ainsi, on ne prend aucune note, tout est dans la tête et si l’on ne pratique pas régulièrement lors de l’apprentissage, on oublie très vite. J’anticipe une réaction possible qui serait de dire « vous n’avez qu’à faire des cours alternatifs en langue des signes ». A cela, je répondrais que c’est ma première année de LSF et que le niveau de discussion pour l’instant se résume à des choses du style « je suis née le 10 avril 1988 » (et vous ne savez pas combien je suis fière de pouvoir faire une phrase !! ^^).


Oui mais vous allez me dire aussi « dans la vie, il faut savoir se sacrifier quand on veut obtenir quelque chose ». Croyez-moi que des sacrifices et des risques, j’en ai pris dans le passé, je me suis déjà battue quand j’étais lycéenne, notamment contre la loi Fillon. Mais la différence, c’est que je n’ai jamais forcé personne à me suivre. Si je n’allais pas en cours pour aller à une manif, je ne balançais pas des œufs sur la tête des autres (comme j’en ai reçu lors d’un autre mouvement où je ne me suis pas mobilisée), ou je ne barricadais pas l’accès aux étages avec des chaises et des tables pour empêcher les gens d’aller en cours (comme en ce moment). D’autre part, faire des sacrifices, c’est respectable lorsque ce sacrifice est utile. Je l’ai dit lors de l’AG, et je le répète, en quoi boycotter les cours aura-t-il un impact auprès du gouvernement ? Cela fait plusieurs fois que je pose cette question (en AG ou autour de moi) et personne n’est en mesure de me répondre à part : « c’est symbolique !! ». Un jeune homme a malgré tout tenté de satisfaire ma curiosité en déclarant en substance que lorsque dans le journal, on lit que tant de facs sont bloquées, ça impressionne. Oui ça impressionne l’opinion publique (et encore, ça l’impressionne beaucoup moins qu’en mai 1968) mais ça ne dérange en rien les petites affaires du gouvernement. Manifestez, allez investir des lieux hautement politiques pour les faire chier chez eux, mais pas chez nous dans notre propre lieu de travail !


Quant à mon opinion sur le blocage, j’avais fini en disant que c’était un leurre de croire que les gens allaient venir se mobiliser si les cours étaient supprimés. La seule chose que vous pouvez obtenir en agissant de la sorte, c’est que chacun reste isolé chez soi, ce qui aura pour conséquence d’empêcher les étudiants de se mettre au courant de ce qui se passe, et le mouvement va finir par s’essouffler et c’est le contraire de ce que vous souhaitez.

Vous pensez que votre méthode d’action a été votée et appliquée légitimement, vous pensez que vous êtes représentatifs de l’opinion générale de la communauté universitaire, parce que quelques centaines d’étudiants ont voté et que les autres n’avaient pas pris la peine de se déplacer pour le faire… Mais le principe lui-même est de mauvaise foi : comment pensez-vous faire rentrer 22 000 étudiants dans un seul amphi et dans un laps de temps aussi court pour qu’il puissent voter ? C’est tout simplement impossible ! A l’AG, j’ai proposé d’organiser des votes par UFR, sur plusieurs jours, ce qui permettrait à plus de gens de participer. Ainsi, on comptabiliserait les voies dans chaque UFR et c’est ce résultat qui se rapprocherait le plus de quelque chose de démocratique. Prenons un exemple simple : lors des élections présidentielles, vous imaginez si l’ensemble de la France devait se déplacer à paris au même moment pour aller voter ? Oui, ça serait le bordel, alors comment fait-on ? On organise les votes dans chaque mairie et on fait les comptes !

Lors de mon intervention, j’ai eu le malheur de parler de votes par UFR « à bulletins secrets » et au final tout le monde s’est insurgé en entendant cette dernière expression et a négligé tout le reste de mon intervention. A la demoiselle qui m’a répondu avec ironie qu’on n’avait qu’à « voter à main levée pour ou contre le vote à bulletins secrets », je réponds d’une part qu’elle n’a pas écouté le début de ma remarque qui signifiait que le vote dans une AG de 200 personnes n’a pas de pouvoir de décision sur l’ensemble de la fac, d’autant plus si cette dernière n’était pas au courant que l’on vote à ce sujet, et d’autre part, que ma proposition de vote par UFR et à bulletin secrets n’est pas réalisable en un jour, que c’est une remarque à prendre en compte et à creuser pour que les décisions prises dans les universités soient plus démocratiques à l’avenir. En résumé, cela veut dire : il faudrait peut-être commencer à remettre en question le type de vote pratiqué dans les facs !


Je terminerai avec la remarque d’une autre jeune fille, qui disait en substance que vous étiez contre le vote à bulletins secrets car les gens n’avaient qu’à venir mettre leur petit bout de papier dans l’urne et rentrer chez eux sans prendre la peine de venir aux AG et de se mettre au courant. Je reprends alors mon exemple sur les élections présidentielles : avant de voter, les candidats aux élections organisent leur campagne, parlent de leur programme dans les médias (etc), puis les gens se déplacent pour voter. On ne séquestre pas toute la population pour leur faire écouter les programmes et pour avoir plus de taux de participation. C’est sûr, on n’est pas à la même échelle, mais le principe doit être le même à la fac. C’est d’ailleurs ce qui se passait au début du mouvement, on avait des affiches, des tracts à disposition, des AG, et c’était très intéressant, je n’ai jamais été plus au courant qu’à ce moment là. Vous avez essayé de sensibiliser un maximum de personnes et c’était bien. Mais vous ne pouvez pas obliger tout le monde à vous écouter (comme dans l’exemple des élections), mais plutôt prendre le temps d’organiser des votes accessibles à plus de personnes.


Dernière édition par le Jeu 22 Nov - 22:49, édité 1 fois
avatar
Mélanie

Messages : 75
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 29
Localisation : Sevran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Sayadasa le Jeu 22 Nov - 18:23

C'était beau et j'ai tout lu, mais je suis au regret de t'annoncer Mélanie qu'ici personne ne prendra en compte ce que tu dis, tout le monde s'en tape et chacun préfère rester sur sa position de borné enragé.
Dommage, ces réfléxions étaient ma foi plutôt intéressantes, pour une fois.
avatar
Sayadasa

Messages : 36
Date d'inscription : 15/11/2007
Localisation : Panam.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Stanislas le Dandyktateur le Jeu 22 Nov - 19:00

Jeune fille!!! Comme tu es naive de participer aux AG fait par et pour une minorité de bloqueur, cela ne me conforte que dans ma position , je pense sincèrement que la démocratie est un régime barriolé bon pour les petits enfants et les femmes

Tu devras te faire à l'idée que tu te dois de te sacrifié toi et tes études et cela non pas pour les générations à venir qui n'auront pas à supporter les guignoleries des derniers Trotkystes et associés, mais la résurgence d'une gauche nationnaliste prometteuse ou si le français reste médiocre la régence dynastique de la droite libéral que nous connaissons aujourd'hui
Non, chérie, tu te sacrifies pour une minorité qui préside ce mouvement réactionnaire, oui je refuse de leur donné le droit de se croire révolutionnaire! ce sont de pauvre réactionnaires de gauches nourris à touche pas à mon pote le PS, parti mi pute mi soumise, La LCR et autre groupuscule ringardisant qui font le jeu du libéralisme avec leur sanspapiérisme, leur immigrationnistes etc etc
Donc je disais que tu te sacrifies pour qu'une minorité de jeune sénile enbourgeoisé puisque exprimé leur sentiment post-coloniale en éduquant et se battant pour que l'on offre des logements et du travail à des immigrés, immigrés qui vole les logements et le travail de nos noirs, de nos arabes, de nos slovènes français!!!!
Minorité qui crée un réseau qui ils l'espèrent feront d'eux de beau carrièriste!!! OUi! Ah Saint Denis compte pas sur ton diplome pour travailler!!! Il n'y a que le copinage !!! et c'est encore mieux si tu sais faire de bonnes fellations!!!
Peu etre qu'un jour cet abruti LCR qui n'a sans doute pas lu "le capital" en License Art Plastique réussira comme Buren !!! C'est à dire Non pas pour le talent, ni le génie mais juste par le copinage, le réseau et un monté du socialisme

Voila tu te sacrifies pour qu'une bande de Bobos qui pu le relent colonial puis s'amuser comme en colonie de vacance avec des sans papiers( qu'on devrait foutre dehors), puisse enfin draguer avec l'aura Virilisant que leur confère leur leadership sur une poigné de toxicomanie et tout cela sous le bruit du djembé d'un de ceux qui confonde lutte social et festivité



Donc je lancerais à un appel à tous les antibloqueurs !!!

Pays Réel Repprend tes libertés

Nous n'avons pas d'argent !!!
Nous n'avons pas d'idée !!!
Mais on a des fusils =)


Dernière édition par le Jeu 22 Nov - 19:03, édité 1 fois
avatar
Stanislas le Dandyktateur

Messages : 46
Date d'inscription : 22/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  UneEtudiantePireQueBlasée le Jeu 22 Nov - 19:01

Bravo Mélanie!
tu es l'une des rares personnes dans ce forum qui sache écrire quelque chose de sensé ... il est vrai que nous ne savons toujours pas pourquoi on nous a privé de nos cours ... en nous en privant, on nous prive de notre diplome, de tous nos efforts depuis des années! et tout ça pourquoi ? ...
avatar
UneEtudiantePireQueBlasée

Messages : 411
Date d'inscription : 22/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

On est tous étudiants à Saint Denis Paris 8?

Message  Bartholine le Jeu 22 Nov - 19:46

Je crois qu'il faut que je me réveille, car je trouve que là, il y a des choses qui sont troublantes dans ce forum. Et encore plus si nous sommes tous ici présents des étudiants de Paris8....

Pour répondre à Mélanie, je trouve que tu dis vrai, tes propos sont à moitié justes. Je considère aussi que tu ne tiens pas compte de tous les cas de figure....

Ce que je veux dire par là c'est que tu es en première année, tu es jeune, tu as encore la vie devant toi (tu peux te permettre de redoubler une année universitaire). Mais je considère que nous n'avons pas tous les mêmes objectifs et les mêmes priorités dans la vie.

Il y a des gens comme moi, qui travaillons pour nous payer des études, qui n'avons pas droit à des aides, et qui n'habitons pas chez papa et maman... Alors je trouve que le motif de grève, est certes bon, mais comme je l'avais dit à quelqu'un de mon entourage, il ne faut pas investir la Fac, ça ne dérange que les étudiants qui veulent aller en cours, mais il faut plutôt investir les locaux " officiels" comme le ministère de l'éducation par exemple, ou alors L'Élysée. C'est eux qu'il faut empêcher de travailler et pas nous....

Quand à Stanislas, je dirai que tu devrais penser à changer de pays, car je crois que tes rêves ne se feront pas réalité. Surtout pas à Saint Denis

Bartholine

Messages : 26
Date d'inscription : 14/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Stanislas le Dandyktateur le Jeu 22 Nov - 19:58

Pourquoi ils y iraient à la rencontre des dirigeants dans les lieux "officiels" ou la barrière de CRS les attendents de pied ferme
Ces pauvres manifestants sont prêt à foutre en l'air les études de leur camarade de lumpen prolétariat mais en aucun cas sont prêt à risqué leur intégrités physiques bien aux chauds dans leur facs

M'enfin on les mérite d'une certaine façon!!!
avatar
Stanislas le Dandyktateur

Messages : 46
Date d'inscription : 22/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Mélanie le Jeu 22 Nov - 21:14

Bartholine a écrit:Pour répondre à Mélanie, je trouve que tu dis vrai, tes propos sont à moitié justes. Je considère aussi que tu ne tiens pas compte de tous les cas de figure....

Ce que je veux dire par là c'est que tu es en première année, tu es jeune, tu as encore la vie devant toi (tu peux te permettre de redoubler une année universitaire). Mais je considère que nous n'avons pas tous les mêmes objectifs et les mêmes priorités dans la vie.
Je ne suis pas en première mais en deuxième année. Ça ne change pas grand chose, c'est certain. Mais même si jusque là je n'ai jamais redoublé en travaillant sérieusement (parce que je m'intéressais beaucoup et que j'ai toujours essayé de donner le meilleur de moi même), je n'ai pas envie de recommencer une année, et encore moins à cause d'un groupe d'étudiants qui croient que le droit de grève supprime le droit de ne pas faire grève.



Bartholine a écrit:Il y a des gens comme moi, qui travaillons pour nous payer des études, qui n'avons pas droit à des aides, et qui n'habitons pas chez papa et maman...
C'est exactement aux gens qui sont dans ton cas (parmis les autres) auquels je pense quand je donne des arguments contre le blocage. Le cas de figure dont tu parles, je l'ai déjà évoqué dans d'autres messages antérieurs. Une de mes proches est dans ce cas et aurait pu se retrouver à la rue à la fin du mois tellement elle galère entre ses cours et son boulot. Elle se demande comment gérer son loyer si on lui rajoute au second semestre semestre des cours qui auront sauté au premier semestre. Car qui dit "plus d'heures de cours", dit "moins de temps de travail rémunéré".



Bartholine a écrit:Alors je trouve que le motif de grève, est certes bon, mais comme je l'avais dit à quelqu'un de mon entourage, il ne faut pas investir la Fac, ça ne dérange que les étudiants qui veulent aller en cours, mais il faut plutôt investir les locaux " officiels" comme le ministère de l'éducation par exemple, ou alors L'Élysée. C'est eux qu'il faut empêcher de travailler et pas nous....
C'est aussi ce que je disais : ) C'est absurde d'aller restreindre les étudiants eux-mêmes et de les divisiser. Il vaut mieux agir dans les lieux politiques "officiels", comme tu dis.
avatar
Mélanie

Messages : 75
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 29
Localisation : Sevran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Casso le Jeu 22 Nov - 23:17

Moi je n'ai pas trouvé de quoi contredire mélanie. Je suis complètement d'accord. drunken
avatar
Casso

Messages : 76
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Christelle le Jeu 22 Nov - 23:24

Bravo Mélanie ! Un peu de raison dans ce monde de folie . Rien à redire c'est impec'. cheers

Christelle

Messages : 126
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Yasminute le Jeu 22 Nov - 23:51

Juste une petite remarque.

Mélanie je trouve que ton discours est très clair et je respecte tout à fait ton opinion.

Par contre, il faut rappeler une chose, c'est bien gentil de dire que les bloqueurs devraient aller bloquer des lieux comme le ministère ou l'élysée mais vous vous doutez bien que techniquement c'est impossible !
Rien qu'aujourd'hui lors de la manif, le trajet initialement prévu était Sorbonne- ministère de l'intérieur et nous n'avons même pas pu l'atteindre car la rue était blindée de CRS.

Donc oui, si on pouvait bloquer des lieux plus "politiques", on le ferait, mais par les temps qui courent c'est un peu du suicide...
avatar
Yasminute

Messages : 125
Date d'inscription : 12/11/2007
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Mélanie le Ven 23 Nov - 0:09

yasminute a écrit:c'est bien gentil de dire que les bloqueurs devraient aller bloquer des lieux comme le ministère ou l'élysée mais vous vous doutez bien que techniquement c'est impossible !
Je voudrais juste dire que ce n'est pas moi qui ai précisé ces lieux en particulier !
Par contre, je me doute bien que l'idée de bloquer des lieux politiques, ce n'est pas évident. Mais même si on ne peut pas pénétrer à l'intérieur de ces lieux, est-ce qu'on ne peut pas ... je sais pas moi ... faire une occupation tout autour du quartier du ministère ou autre ? lol. Sans titiller les forces de l'ordre évidemment... Ça ferait un petit peu skwat (je n'ai jamais su bien orthographier ce mot, ce n'est pas aujourd'hui que je vais savoir ^^) et du coup ça donnera un aspect "bordélique" à l'endroit et ça fera un peu tâche près du minisère ou de l'Elysée ... C'est le genre de choses qui peuvent peut-être les énerver.
Enfin j'en sais rien, niveau propositions alternatives, je ne suis pas une lumière, aidez-moi ! pale
avatar
Mélanie

Messages : 75
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 29
Localisation : Sevran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Yasminute le Ven 23 Nov - 0:14

Franchement si c'etait faisable, moi j'irais direct !

Mais c'est évident que la police ne nous laisserait pas squatter (je crois que ça s'ecrit comme ça) autour de n'importe quel "lieu de décision politique", ça finirait à coups de gazeuse et de matraques(comme souvent d'ailleurs), et ça c'est pas franchement rigolo, c'est le moins qu'on puisse dire.
avatar
Yasminute

Messages : 125
Date d'inscription : 12/11/2007
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Christelle le Ven 23 Nov - 0:59

Pour info, aprés la manif de mardi, des étudiants ont tenté une entrée dans le siége du MEDEF. Voilà un acte nouveau dans la lutte anti LRU (alternative au blocage). Je reconnais que c'est plus difficile, d'aillieurs ça était suivi d'une intervention des CRS. Rien n'est plus désagréable que le gaz lacrymo et j'en parle en connaissance de cause. J'y ai été pas mal exposé dans des manifs antérieurs.

Christelle

Messages : 126
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réaction sur un point de l'AG du 21/11

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum