AG du département d'histoire 29-11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AG du département d'histoire 29-11

Message  Bubulle le Jeu 29 Nov - 22:02

Je remarque qu’il n’y’a encore aucun sujet pour le département d’histoire ! En y réfléchissant, c’est normal puisque rien ne s'y passe ! ^_^
Ce matin une petite soixantaine (aller, disons 70) s’est réunie à 11h30 pendant la « Grande » AG. On a eu le droit à une dizaine de professeurs remontés contre la LRU mais bien décidés à nous faire cours.
Je dois être bien parano parce que d’après ce que j’ai compris, le blocage ils s’en foutent un peu (d’ailleurs demain matin les cours reprennent pour certains puisqu’ils ont vu aujourd’hui qu’on pouvait accéder aux étages du Bât B grâce à la journée banalisée). La motion de la CEVU, c’est bien, c’est gentil, c’est une garantie pour certains grévistes mais ça ne va pas les empêcher de faire cours s’ils veulent nous les faire. On nous a également prévenus que cette motion sera interprétée de différentes manières selon les professeurs. Il ne faut pas s’attendre à une prise de position unanime des professeurs, chacun gère cette motion comme il l’entend. (C'est du moins ce que j'ai compris...il se peut que je me trompe car leur explication était loin d'être claire.)
Les cours alternatifs ? Ils sont tout simplement contre (puisque selon eux on ne peut pas valider ces cours comme EC…mais qui a demandé de les valider ? Je pensais que le principe du cours alternatif était un moyen comme un autre d’être mobilisé(e), et de faire vivre l’université, je dois avoir une conception bizarre de ses cours alternatifs ! D’ailleurs certains étudiants d’histoire se demandent encore ce que sont ces fameux cours alternatifs ! ).
Et puis les motions de l’AG de l'UFR4 n’ont pas trop l’air de déranger les profs (ils n'en tiennent pas compte d'après ce que j'ai pu comprendre) , ce qui peut paraitre normal puisqu'ils n'y vont jamais.
Ils ont répondu aux inquiétudes des étudiants à propos des validations des EC mais sur ce point rien n’est clair. Ca dépendra du nombre de semaines ratées, de la décision du CEVU etc.
Ils ont par contre proposé l’idée d’une grève « perlée » ( ?) C'est-à-dire suspendre les cours 1 ou 2 fois par semaine, pour permettre aux étudiants de manifester. Mouais…

Le département d’histoire veut faire son p’tit truc dans son coin. Ils connaissent la motion du CEVU, la motion de la suspension des cours, la motion concernant les cours alternatifs et les ateliers de travail mais ils nous ont faire comprendre que c’était eux qui décidaient au final ^^

Voilà, ce que j’ai pu retenir. Cependant, j’ai dû oublier certaines choses, j’en suis désolée.

Aussi, comme vous avez pu vous rendre compte, ce n’est pas du tout mais du tout un compte-rendu objectif ! Je suis consternée par l’absence du département d'histoire dans ce mouvement et p’t être que j’ai compris tout de travers sous le coup de la désolation ^^ Donc j’invite un autre étudiant à faire un vrai compte-rendu de cette « AG » qui montrera la véritable volonté de mobilisation des professeurs d’histoire et les ingénieuses propositions faites que je n'ai pas su relever. Snif !


Dernière édition par le Ven 30 Nov - 3:39, édité 1 fois

Bubulle

Messages : 1
Date d'inscription : 29/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ag du 29/11 dép histoire

Message  teemi le Ven 30 Nov - 0:04

Je pense que tu as assez bien résumé cette réunion. Si les enseignants ont voulu nous réunir aujourd'hui, c'est, je crois, pour donner de réelles informations. Aux ag de l'ufr j'ai déjà vu des profs d'histoire. Je ne pense pas qu'ils ne se sentent pas concernés mais le mouvement est, c'est vrai, peu présent. Je suis aussi d'accord avec toi dans le fait que les cours alternatifs ne sont pas inutiles. Seulement, il faudrai,à la fin de ces cours,ou parfois de ces débats,pouvoir les mettre à l'écrit et les proposer à la presse. Cette dernière pourrai alors les analyser. [on lui mâche le travail,elle peut quand même faire un effort]. Si les profs n'ont pas l'air emballés, c'est parce qu'ils sont pessimistes je crois,comme beaucoup d'élèves. Ils ne pensent qu'au semestre qui arrive mais pas au reste. Certes c'est assez chiant de se dire qu'on risque de perdre un semestre (donc du temps et la moitié du paiement de l'année..) mais si on pense comme cela on avancera à rien. Je pense que j'ai fait du hors sujet là ^^'.
=> conclusion : dans ton résumé on voit ta partialité mais il faudrai peut être un anti bloqueur pour donner son avis :p (un anti bloqueur historien svp Wink ).

teemi

Messages : 12
Date d'inscription : 26/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum