...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

...

Message  Invité le Mar 4 Déc - 12:07

Grande difficulté, le navire vogue sur une mer houleuse, à chaque vague, il se dresse, se cabre ce puissant équiday, il hennît, s’affirmant à chaque instant
Il court malgré tout à sa perte. A ne pas entreprendre la quête d’une terre nouvelle, il résiste de tout son être sans jamais lutter, il est perdu.
Seul au milieu de la Mer, il ne fait plus partie que de cette dernière.
Il danse, mais son mouvement n’est que trop en harmonie avec la berceuse des vagues.
Il ne possède d’identité légitime que par rapport à ces dernières.
Bout de bois vermoulu encore par trop semblable à ces gouttes d’eau innombrables.
Voilà ce qu’est à présent cette puissante monture.
La faute à nous matelots, s’exclamerons nous ?
Oui Bêtes infâmes que nous sommes, nous avons que trop bien appris à somnoler sur ce navire en péril.
La mer, Qu’est ce cela ? dirons certains.
La terre et cette étendue d’eau salé sont devenu trop semblable à nos yeux, pour que l’on puisse encore distinguer l’esquisse d’une terre côtière.
Serons nous un jour capable de nous éveiller, et de nous étonner à l’entrevue du néant régnant sur cette plate étendue.
Plus une vague, pas plus qu’une pointe de vent, Cheval figé immobile pour l’éternité.

La mer, Qu’est ce cela ? Demanderont les matelots, tranquillement installés sur ces bout de bois Vermoulus Autrefois, puissante monture, terreur de tous les océans.
Plus une vague, pas plus qu’une pointe de vent, Cheval figé immobile pour l’éternité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum