AG du mardi 13/11

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Lulz le Mer 14 Nov - 1:14

Tom L1 Science Po a écrit:
Personnellement je ne vois pas l'inérêtdu vote à bulletin secret, difficile à mettre en oeuvre, je ne suis pas sur que ça motivera les gens à se prononcer, ou ce qui serait encore mieux, proposer des idées.

L'intérêt, qui n'est pas des moindres, c'est tout simplement... la représentativité.

Lulz

Messages : 38
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Des techniques de lutte qui fonctionnent et pas des sacrific

Message  Mélanie le Mer 14 Nov - 1:18

Je voulais à mon tour exposer mon opinion et compléter le message de Christelle, et j’aimerais que cette fois on écoute nos arguments, contrairement à ce qui s’est passé à l’AG de cet après-midi.

Dans notre UFR, nous avons comptabilisé environ 90 % de personnes contre le blocage des cours, lors de notre AG dans laquelle évidemment, nous n’étions pas assez nombreux pour considérer que ce vote à main levée ait un véritable poids. C’est pourquoi nous avons décidé de faire un vote à bulletin secret, ou par Internet si on trouve le moyen de le faire, pour permettre à un plus grand nombre de personnes de donner son avis, d’autant plus que les gens ne peuvent pas se déplacer à cause des grèves des transports.

Ainsi, j’aimerais que l’on propose la même chose dans tous les UFR, car le vote à main levée que vous pratiquez dans les assemblées générales, après avoir intimidé les personnes qui ne sont pas d’accord avec vous, est loin d’être démocratique. Et là on verra bien qui est majoritaire sur cette question.

D’autre part, je voudrais dire ce que je pense précisément de ce blocage. J’ai la nette impression que cette méthode ne mènera à rien (et je précise que je suis tout à fait contre cette loi d’autonomie et que je suis prête à manifester contre). Je me rends bien compte que cette idée part d’un bon sentiment, celui d’utiliser les plages horaires des cours pour informer les gens, pour qu’ils aient la possibilité de s’organiser et de se mobiliser… etc. Le problème est que la plupart des étudiants, sachant que les cours sont interrompus, vont rester chez eux. Tout ce que l’on va réussir à faire, c’est que le mouvement s’essouffle, et créer un isolement des étudiants chez eux, ou d’une minorité à la fac, dont le gouvernement n’a rien à faire puisque le blocage des cours ne les touche pas. Je suis prête à faire des sacrifices, mais il faut que ceux-ci soient utiles. Avoir son année avec de grosses lacunes, si cela n’a aucun effet auprès du gouvernement, je ne vois pas l’intérêt. Cinquante étudiants qui dorment dans une fac de banlieue de Seine-Saint-Denis, vous croyez honnêtement que cela va avoir un impact auprès du gouvernement ? D’autant plus qu’une occupation de la fac la nuit veut dire « fac ouverte », qui signifie potentiellement « porte ouverte aux casseurs » (je ne parle pas des étudiants), ce qui va ENCORE et une fois de plus nous faire passer pour des sauvages auprès des médias, où l’on va encore assimiler les jeunes du 93 à des gens qui n’ont aucune revendication mais qui sont juste là pour foutre le bordel.

Enfin, je voudrais vraiment m’opposer contre les méthodes utilisées dans les AG. Je suis restée en tout cinq heures dans les assemblées générales aujourd’hui. Et j’ai réalisé, notamment cet après-midi à l’AG dans le hall C, qu’on faisait tout pour empêcher que toutes les voix s’élèvent. Ce que je veux dire c’est que, personnellement j’attendais que l’on reconsidère le vote à propos du blocage des cours, dans la mesure où celui-ci a été décidé par peut-être à peine 20% des étudiants de paris 8. Or, cet après-midi, j’ai entendu des gens dire au micro « je ne vois pas pourquoi on reviendrait sur le blocage des cours qui a été décidé hier ». Oui, sauf que l’on n’a pas donné à tout le monde la possibilité de voter (vous faites des quêtes pour des affiches, utilisez cet argent pour informer les gens que ça serait bien voter à bulletins secrets). Et cet après-midi encore, même en restant de midi à 15h à l’AG, les meneurs se sont encore bien débrouillés pour faire revoter le blocage quand il ne restait plus qu’une cinquantaine de survivants (à ce qu’on m’a dit). C’est sûr que de cette façon, le blocage des cours peut continuer encore longtemps.
avatar
Mélanie

Messages : 75
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 29
Localisation : Sevran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Tom L1 Science Po le Mer 14 Nov - 1:20

Tu crois vraiment qu'un vote a bulletin secret va être plus représentatif? laisse moi rire, tu pense que ça va motivé les gens de ce bouger le cul pour aller foutre un papier dans une urne? plus motivant que lever la main?
Je veux bien croire que les résultats seraient plus précis, mais la représentativité ne sera pas plus importante en AG qu'avec un vote. Parce que pour un vote, il faut une heure précise, attendre dans la queue que les autres devant toi votent... je te rappelle aussi que les résultats des votes dans les facs où ils ont eu lieu sont toujours inférieur à 3000 voix... comme c'est dis: sur 25000 étudiants... (bah oui ça fait toujours pas beaucoup représentatif).

T.

La lutte continue

Tom L1 Science Po

Messages : 23
Date d'inscription : 12/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Tom L1 Science Po le Mer 14 Nov - 1:21

Mon message d'au dessus est destiné a lulz.

Tom L1 Science Po

Messages : 23
Date d'inscription : 12/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Christelle le Mer 14 Nov - 1:26

carla a écrit:
Ceux qui venaient à la tribune étaient pour la plupart ds militants, et les quelques qui ont voulu proposer des idées qui nuancent , ou qui proposent des alternatives ont été tout bonnement hués par une grande partie des premier rang.

Sur ce point je ne sais pas comment tu te renseignes pour savoir qui est militant ou pas, mais je rappelle que la tribune doit rester silencieuse et n'influence théoriquement pas le déroulement de l'AG. D'autre part je t'invites à te proposer pour faire partie de cette tribune car peu de personnes sont volontaires, et la moindre initiative sera je pense bienvenue. De plus tu te rendras ainsi compte que ça n'est pas une charge si légère que tu as l'air de le penser.
Vu qu'on adore me reprendre par point alors je continus le style. Je ne remet pas en cause le boulot des organisateurs de l'AG qui effectivement n'ont pas droit de parole, mais je faisais alusions aux différentes personnes qui ont tenu le micro. Je suis assez explicite là !


En plus les débats ont duré tellement longtemps que la plupart sont partis avant la fin, en ayant l'impression ( et je l'ai comprend de s'être fait arnaquer ! ). C'est bien beau de parler de l'occupation, sauf que ça ne concerne que ceux qui occupent (en gros une cinquantaine ! ) et les sujets que tout le monde attendait (comme perpective du mouvement) ont été évoqué en toute fin.

Je rappelle d'autre part que l'occupation a été votée par l'assemblée générale lundi, elle concerne donc tout le monde et ce n'est pas parce que seule une cinquantaine de personnes se proposent d'y participer que l'ensemble de l'AG doit s'en désintéresser. Chacun, et y compris les "militants professionnels", n'attendait qu'une chose que l'on aborde ce point; il est vrai que les conditioons générales de l'AG et notamment l'accoustique ne favorisait pas l'instauration d'un vrai débat, mais il semble que de longues minutes sont perdues sur des points censés être déjà réglés, je pense personnellement que les modalités de l'AG doivent être redéfinies, de manière à tous se mettre d'accord sur la manière dont se déroulent les débats. Oui AG de lundi qui comme je l'expliquais prend des decisions sans vouloir faire une consultation sur l'ensemble de la fac . Et comme tu le fais si bien remarquer "les militants professionnels " n'attendaient que cela, donc mieux valait faire une petite réunion entre vous "les militants professionels" pour régler les derniers point de l'occupation au lieu de nous faire perdre notre temps pendant des heures.

Je crois qu'un jeune homme est intervenu pour proposer un scrutin de toute la fac. Et bien sûr les gens ont hués, et un militant est venu nous faire un speech pour dire qu'en gros "c'est une arme contre le mouvement ". Bonjour le débat !

Il me semble justement que le débat c'est aussi ça, répondre aux interventions des autres, il me semble logique d'écouter un pour et un contre pour chaque point, il est vrai cependant que le sujet n'a pas été davantage approfondi, de là à dire qu'une réaction va à l'encontre d'un débat ! Je fait remarquer que le jeune homme qui proposait l'idée d'un scrutin parlait calmement alors que le jeune homme ( à casquette) a surtout haranguait la foule quand il donnait son point de vu. Je maintiens qu'il y a pas débat ! Et tu l'a remarqué toi même le sujet n'a pas été aprofondis donc je redis qu'il n'y a pas eu débat.

j'en ai marre d'entendre "c'est les minorités qui ont permis les plus grands mouvements sociaux" et bla bla. Sauf que je rappelle que c'est une minorité (ministre + syndicats) qui ont "entériner cette loi, et qui nous l'imposent ! En agissant ainsi sans consultation on vaut pas mieux qu'eux !

Je ne sais pas de qui tu as entendu ça, cependant le comité de mobilisation est ouvert à tous, je crois d'ailleurs que certaines personnes travaillent dur sur la mobilisation et qu'unrelai serait bienvenu et pourquoi pas dans la diversité !
Dans ce cas excuse de ma part car ça n'a pas été dit en AG cette histoire de minorité mais plutôt dans certains debrayages aprés les AG

Christelle

Messages : 126
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Matt le Mer 14 Nov - 1:28

Le vote pourrait se faire lors d'une plage horaire, dans un lieu bien precis et dans chaque UFR.

Parce que oui des gens "bougeraient leur cul" (et j'en connais enormement), ils pourraient enfin s'exprimer librement sans avoir de crainte, et de préjugés envers celui ou ceux qui est ou sont devant, derrière, à droite, ou à gauche.

S'exprimer par écrit est souvent plus facile que par l'oral.

Et 3000 voix c'est déjà beaucoup plus que 500 ... Rolling Eyes

Matt

Messages : 49
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Yasminute le Mer 14 Nov - 1:39

Mais je comprends pas la?

Ca parle de crainte, d'intimidation...

Faut arrêter la... on dirait que vous avez un couteau sous la gorge et que les "mechants bloqueurs" vous menacent si vous ne les suivez pas...

Peut être qu'une fois vous êtes tombés sur une personne irrespectueuse, est ce une raison pour généraliser ?
avatar
Yasminute

Messages : 125
Date d'inscription : 12/11/2007
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Mélanie le Mer 14 Nov - 1:42

Tom L1 Science Po a écrit:Tu crois vraiment qu'un vote a bulletin secret va être plus représentatif? laisse moi rire, tu pense que ça va motivé les gens de ce bouger le cul pour aller foutre un papier dans une urne? plus motivant que lever la main?
Je veux bien croire que les résultats seraient plus précis, mais la représentativité ne sera pas plus importante en AG qu'avec un vote. Parce que pour un vote, il faut une heure précise, attendre dans la queue que les autres devant toi votent... je te rappelle aussi que les résultats des votes dans les facs où ils ont eu lieu sont toujours inférieur à 3000 voix... comme c'est dis: sur 25000 étudiants... (bah oui ça fait toujours pas beaucoup représentatif).

Ce n'est pas une question de motivation. C'est juste pour obtenir quelque chose de plus démocratique et empêcher l'intimidation auprès des étudiants qui n'ont pas la même opinion que vous. Vous imaginez si aux élections présidentielles on avait voté à main levée en France ?? Tout le monde aurait voté Sarkozy, même les sans-papiers, de peur de se faire embarquer directement ! Suite à cette remarque tout à l'heure à la fac, quelqu'un m'a répondu "le vote à main levé dans les universités, on a toujours fait comme ça". Ah oui ? Et depuis quand on accepte les choses qui ont "toujours été comme ça" ?? Ce n'est pas parce que ça se passe ainsi depuis longtemps qu'il ne faut pas faire bouger les choses. Cette mobilisation contre la loi d'autonomie, c'est une occasion de plus pour mettre les moyens qu'il faut pour donner la possibilité à tous de s'exprimer (par internet, ça serait le plus efficace, dans la mesure où nous avons déjà des numéros d'étudiants). Ça ne sera peut-être pas disponible cette année, mais il faudrait y penser pour plus tard.

Bien sûr, et malheureusement, tout le monde ne sent pas concerné et on aura jamais la totalité des étudiants qui voteront. Ce n'est pas une raison pour imposer à tous ce que 1 000 personnes ont décidé. Si vous avez envie de montrer votre mécontentement en boycottant les cours, c'est votre droit le plus strict, mais vous n'avez pas à empêcher aux professeurs d'assurer leurs cours et aux étudiants de continuer à les suivre.
avatar
Mélanie

Messages : 75
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 29
Localisation : Sevran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Lulz le Mer 14 Nov - 1:43

Tom L1 Science Po a écrit:Tu crois vraiment qu'un vote a bulletin secret va être plus représentatif? laisse moi rire, tu pense que ça va motivé les gens de ce bouger le cul pour aller foutre un papier dans une urne? plus motivant que lever la main?


Ouais.

Tom L1 Science Po a écrit:Je veux bien croire que les résultats seraient plus précis, mais la représentativité ne sera pas plus importante en AG qu'avec un vote.

Si les résultats sont plus précis, ils sont forcément plus représentatifs.

Tom L1 Science Po a écrit:Parce que pour un vote, il faut une heure précise, attendre dans la queue que les autres devant toi votent... je te rappelle aussi que les résultats des votes dans les facs où ils ont eu lieu sont toujours inférieur à 3000 voix... comme c'est dis: sur 25000 étudiants... (bah oui ça fait toujours pas beaucoup représentatif).

3000 votants c'est mieux que 1000.
Et il suffirait d'ouvrir les votes sur une journée, sur site ou sur Internet (bien plus souple).

Tom L1 Science Po a écrit:La lutte continue

Les anars prennent la parole.


Dernière édition par le Mer 14 Nov - 1:46, édité 1 fois

Lulz

Messages : 38
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Lulz le Mer 14 Nov - 1:45

yasminute a écrit:Mais je comprends pas la?

Ca parle de crainte, d'intimidation...

Faut arrêter la... on dirait que vous avez un couteau sous la gorge et que les "mechants bloqueurs" vous menacent si vous ne les suivez pas...

Peut être qu'une fois vous êtes tombés sur une personne irrespectueuse, est ce une raison pour généraliser ?

En AG il y a une forte concentration de personnes irrespectueuses, alors.

Lulz

Messages : 38
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Yasminute le Mer 14 Nov - 1:58

Mais sérieux, il faut pas se sentir persecutés...

Je crois vraiment qu'on est tous d'accord pour dire que chacun a le droit de dire ce qu'il pense. En plus, se faire huer, c'est pas la mort. De même que tu as le droit de t'exprimer, quelqu'un qui est en désaccord avec toi a le droit d'exprimer son mécontement, mm s'il y a plus respectueux, je veux bien l'admettre.

Après, il faut avoir le courage de ses opinions... En AG, toutes les semaines on a le droit à un discours d'un autre temps de la part de la ligue trotskyste... Ils sont ultra minoritaires, et se font huer la plupart du temps (je ne dis pas que je cautionne) mais ils assument leurs opinions. Elle est là la différence.

En plus, d'après toi, les bloqueurs sont minoritaires... Si vous êtes en majorité, pourquoi avez vous "peur de nous"?
avatar
Yasminute

Messages : 125
Date d'inscription : 12/11/2007
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

appel a greves solidaires

Message  dany le Mer 14 Nov - 2:19

je me permets de rajouter cela ici, meme s'il ne s'agit pas directement des questions d'AG, pour rappeler pourquoi on occupe la fac. Un grand nombre de profs et de personnel sont solidaires et sont contre la loi LRU. Le mouvement contestataire dans les universites est extremement important, non pas seulement au niveau national (le futur de la protection sociale en france) mais aussi international (pour montrer que le pouvoir est bien avec le peuple et dans la rue). Il faut regarder loin!


Appel : Grèves solidaires.

Dans l'épreuve de force engagée, le gouvernement cherche à gagner les
bataille de l'opinion en dressant "usagers" contre grévistes, étudiants
studieux contre étudiants en lutte, etc. Il est donc urgent, dans la
perspective de la reconduction de la grève des transports, de l'extension du
mouvement étudiant-lycéen, et de la préparation du 20, de faire entendre,
fût-ce modestement, le plus de voix possible en solidarité avec les
grévistes et s'engageant à la mobilisation. C'est pourquoi nous proposons de
signer cet appel en vue d'une publication le plus rapidement possible, avant
le week-end, si nous recueillons quelques centaines de signatures
d'universitaires ou autres (mais un signal de la "communauté" universitaire
est important vu la gravité de la loi LRU, le lien avec les services
publics, et l'encouragement au mouvement étudiant), d'ici jeudi soir pour
communication à la presse avant le week-end.


Grèves solidaires.
(signatures à envoyer à solidarite-greve@club.fr, en précisant la profession
et l'établissement).

Les grèves de 1995, les mobilisations sociales de 2003, le « Non » de 2005
au Traité constitutionnel européen, ont contribué à freiner en France la
contre-réforme libérale qui l’a emporté partout en Europe. Aujourd’hui,
Sarkozy et son gouvernement veulent faire de la grève des cheminots et du
mouvement dans les universités un test. S’ils parviennent à les briser, ils
espèrent avoir les mains libres pour faire passer au pas de charge le train
de réformes annoncé sur le droit du travail, sur le système de santé, sur la
protection sociale.
Ils engagent pour cela une bataille d’opinion visant à diviser et opposer
ceux qui se lèvent tôt à ceux qui sont supposés se prélasser sur le mol
oreiller de l’assistanat; le secteur privé au secteur public, les méritants
aux récalcitrants, les étudiants studieux aux insoumis. C’est pourquoi
l’offensive gouvernementale commence par la remise en cause des régimes dits
« spéciaux » présentés comme un privilège contraire à l’égalité, mais elle
se poursuivra par l’augmentation pour toutes et tous de l’âge de la
retraite, par la privatisation des services de santé et des assurances
contre la maladie et la vieillesse, au détriment de la protection sociale
par répartition.
Les cheminots ne luttent pas seulement pour défendre un droit à la retraite
obtenu à la Libération en raison de la pénibilité de leur travail. Ils
luttent aussi, comme les employés du métro, les postiers, les électriciens,
les personnels de santé, les enseignants, pour défendre ce qui reste de
service public contre la concurrence débridée de tous contre tous. La
défense de la solidarité sociale passe au contraire par un partage du temps
de travail sans perte de salaire, par le maintien du droit d’accès à la
retraite égal dans le privé et le public, tenant compte de la pénibilité du
travail, par un retour aux 37,5 annuités pour tous.
En soutenant les mobilisations des salariés, la communauté universitaire ne
fait pas seulement acte de solidarité. La loi mal nommée d’autonomie des
universités ne les soustrait aux tutelles étatiques que pour mieux les
soumettre à la dépendance des marchés et aux besoins des entreprises
privées. Elle engage une logique de démantèlement de l’enseignement
supérieur public, d’augmentation des droits d’inscription des étudiants, de
fragmentation du corps enseignant, de subordination aux lois de la
concurrence et aux caprices du marché du travail. Elle signifie une attaque
en règle contre le droit à l’étude et contre l’espace public d’éducation.
Tels sont les enjeux de la bataille sociale engagée.
C’est pourquoi, non seulement nous nous déclarons solidaires de la grève des
cheminots et des universités en lutte, et manifesterons à leur côté, mais
nous contribuerons du mieux possible à une mobilisation d’ensemble et à une
convergence de ces luttes pour la journée de grèves du 20 novembre dans la
Fonction publique.

dany

Messages : 26
Date d'inscription : 08/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Christelle le Mer 14 Nov - 2:23




Et bien je dirais que le majorité se retrouve en minorité en AG parce que comme par hasard vous faites des blablas qui durent des heures ( et desfois pour des trucs stériles ! ) et résultat la plupart sortent avant d'avoir la tête qui explosent pour au final se retrouver en grande infériorité numérique . Je crois que ça répond à ta question. (Je tiens juste à rajouter que moi j'ai une endurance speciale donc je reste juqu'au vote parce que mes diners de famille dure autant que vos AG lol).

Christelle

Messages : 126
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Yasminute le Mer 14 Nov - 2:47

Genre c'est trop dur de supporter une AG...

Franchement, si tu peux supporter un cours qui fait chier pendant 3h tu peux quand même écouter les gens s'exprimer. Je ne crois vraiment pas que ce soit une excuse.

Ca révèle surtout un manque de motivation si tu veux mon avis... Parce que si tu as vraiment envie de faire valoir ton point de vue, tu peux patienter quelques heures... Et en plus, écouter les autres sans préjugés, ça peut être très enrichissant.
avatar
Yasminute

Messages : 125
Date d'inscription : 12/11/2007
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Quentin le Mer 14 Nov - 2:54

yasminute a écrit:
En plus, d'après toi, les bloqueurs sont minoritaires... Si vous êtes en majorité, pourquoi avez vous "peur de nous"?
Peut-être parce que vous êtes prêts à faire usage de la force pour maintenir le blocage, sans doute exaltés par une pseudo-légitimité acquise dans des conditions plus que discutables lors des AG?

@Dany: Ce texte est à mes yeux, un ramassis de choses complètement incohérentes et souvent fausses.
Par exemple: Les cheminots ne font que prétexter une volonté d'alignement de tous les régimes à 37,5 années de cotisations, afin de justifier leur mouvement. Ils savent pourtant bien que ce genre de proposition est irréaliste. Surtout dans la perspective d'un vieillissement prolongé de la population, où d'ailleurs il faudra peut-être s'attendre à cotiser plus de 40 ans dans le futur. Proposer des choses irréalistes juste pour satisfaire à une certaine utopie des acquis sociaux, je trouve ça bien plus lâche que de se rendre compte qu'en effet, pour assurer nos retraites et celles de nos parents, il va falloir travailler un peu plus longtemps.

De plus le préambule est complètement infantilisant. Il essaie de faire croire que le gouvernement a un pouvoir tel sur la population française, qu'il n'a aucun mal à diviser pour régner (rhétorique d'opposition reprise d'ailleurs quasiment mot pour mot plus loin dans le texte). Il ne laisse même pas entrevoir l'idée que les personnes dont il est question puissent s'être forgé leurs opinions par eux-mêmes. Dans le cas de l'opposition entre étudiants par exemple, je me sens limite insulté qu'on puisse penser que mon opinion ai pu être instrumentalisée (voire dictée) par Sarko ou par sa presse. De même pour l'opposition usagers/cheminots: les usagers font tout simplement preuve de bon sens (cela n'engage que moi).

Pour finir le texte mélange tout. C'est une fausse bonne idée (ahah), que d'associer le mouvement étudiant au mouvement des cheminots. Déjà rien n'a montré jusqu'à présent qu'ils soient partisans d'une telle association. Ensuite c'est une démarche complètement opportuniste qui vise à trouver le plus d'écho possible au mouvement, et qui n'a, à mon sens, aucune base idéologique.

Quentin, L1 Sciences-Po.

Ps: Tu te doutes bien que je n'enverrai pas ma signature.

Quentin

Messages : 118
Date d'inscription : 14/11/2007
Age : 30
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Meda le Mer 14 Nov - 3:11

élo a écrit:voter je veux bien mais il faudrait un vote à bulletin secret, ou un vote possible d'internet, car le vote à main levée est plus intimidant qu'autre chose!!

il y a des gens qui votent contre en ag et ils ne leur arrivent rien ! même pas une petite insulte, même pas un "ouh!", parler je veux bien que ça soit intimidant mais lever le bras, faut pas exagérer cheers
problème du vote à bulletin secret et sur internet, l'absence de discussion, de dialogue...outil de base de la démocratie: la communication. tu vas voter selon tes préjugés et tes craintes, sans avoir vraiment pris du recul (même si on se dit que si, djà en ag les décisions ne sont pas évidentes alors seul avec les médias et les tracts c'est pas terrible à mon sens)

ensuite ya pas mal de gens qui ralent après les ag, ce qui est fort compréhensible et toutes les remarques ont leur pertinence.
toutefois il faut prendre en considération la difficulté de l'entreprise d'une ag (hors syndicat qui sont formés pour),on fait pas ça tous les jours, c'est normal que ça soit pas parfait...
si vous avez des propositions pour améliorer les ag, leur organisation et la communication en vue de prises de décisions entre les étudiants, pourquoi ne pas ouvrir un sujet pour collecter nos idées et esayer d'en faire quelque chose?

Meda

Messages : 11
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

on se mêle les pinceaux!!!

Message  gloup le Mer 14 Nov - 3:17

Frchmt yen a marre de toutes ces tensions!
Pour avoir participer à deux AG seulement j'en ai eu ma dose! Je suis pas contre le mouvement bien au contraire je suis totalement pour et je pense qu'il est inévitable comme le pense certain! Je pense que certaine pense un peu qu'a leur ptite personne! C clr on peut se demander est-ce que l'on peut parler de démocratie quand une minorité vote de décision qui ont de fortes répercussions?
Mais par ailleurs, comment les étudiants absents aux différentes AG peuvent parler de quelque chose d'anti-démocratique ou je ne sais quoi d'autre?
La plupart des gens qui ne viennent pas ne sont mm pas o courant des dangers de la loi, au départ je l'avou je me suis intérressé au mouvement parceque (bete com j'étai lol) je n'avai pas les infos nécessaire pour pdre cs que sont mes droits qui risque de m'être enlever...
Donc pour fair un "consensus" ceux qui sont pour la grève ayez des technik de luttes plus intelligentes et plus pertinente( barages filtrant c koi sa!!) et ceux qui sont contre vous avez quoi a perdre à aller demander ce qui cache derrière cette loi dt le nom est trompeur!!!
Et puis frchmt ce qui est chiant dans les AG cest que ce sont tout le tps les mm qui parle, a la fin ce sera une lutte des syndicat ou qui sera le plu crédible à s'approprir le mouvement Mad
Plus on va ds ce sens plus le mouvement va s'essouflé et ne plus avoir de sens!!
G une ptite question: cmt font les éléves qui veulent manifesté et qu'habite très trè loin de la fak? (pr ma part j'habite en seine et marne Crying or Very sad

gloup
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Christelle le Mer 14 Nov - 3:34

yasminute a écrit:Genre c'est trop dur de supporter une AG...

Franchement, si tu peux supporter un cours qui fait chier pendant 3h tu peux quand même écouter les gens s'exprimer. Je ne crois vraiment pas que ce soit une excuse.

Ca révèle surtout un manque de motivation si tu veux mon avis... Parce que si tu as vraiment envie de faire valoir ton point de vue, tu peux patienter quelques heures... Et en plus, écouter les autres sans préjugés, ça peut être très enrichissant.


Bof moi je dirais que je supporte des cours qui me font chier pendant 6h. A ce niveau là je n'ai rien à me repprocher en AG parce que je reste jusqu'au bout. ET j'écoute, et j'écoute .... non franchement qu'est ce qu'il y a d'enrichisant pendant les premiéres heures. Pas grand chose et c'est là que ça devient genre c'est trop dur à supporter. Pour illustrer je prends l'ag du 13/11, et là franchement c'est aussi un plus pour les militants d'améliorer le dynamisme de l'ag: aprés le compte rendu des points ufr, on a commencé à discuter sur l'occupation...là je me suis dis mais qu'est ce que ça vient faire en AG, parce qu'il aurait été plus logique de discuter par exemple de l'organisation de cette action en interne (nourriture, service de sécurité ... cadre juridique ). On perd notre temps et aussi le vôtre car se coordonner sur des points techniques de se genre en AG, t'avoueras que c'est quand même compliqué. Résultat vous avez commencé à dériver sur l'occupation des gares...puis plus personne étaiit d'accord. NON ME DIS PAS QUE T'AS TROUVE CELA ENRICHISSANT ! Au moins éssayer en AG de rester sur un plan qui touche tout le monde ( voter le blocage par de nouvelle modalité, si ya blocage des ateliers alternatifs bien définis-je me souviens trés bien k'il y a eu des proposition de film ou d'atelier en amphis le jours même mais ça semblé un peu déstructuré car chacun allait de sa petite annonce, trouvez un consencus entre la création et l'action, des nouvelles des représentant de notre fac auprés des autres université ...). Bref une organisation qui fait pas fuir la moitié de l'AG.

Christelle

Messages : 126
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Lulz le Mer 14 Nov - 3:51

Meda a écrit:
il y a des gens qui votent contre en ag et ils ne leur arrivent rien ! même pas une petite insulte, même pas un "ouh!", parler je veux bien que ça soit intimidant mais lever le bras, faut pas exagérer cheers

Une minorité alors Laughing

Meda a écrit:problème du vote à bulletin secret et sur internet, l'absence de discussion, de dialogue...outil de base de la démocratie: la communication. tu vas voter selon tes préjugés et tes craintes, sans avoir vraiment pris du recul (même si on se dit que si, djà en ag les décisions ne sont pas évidentes alors seul avec les médias et les tracts c'est pas terrible à mon sens)

Mhh... comment crois-tu que se déroulent la majorité des élections dans la pulpart des pays de cette planète ?
On parle et après on vote. Et décemment, c'est-à-dire à bulletin secret (un vote à distance n'étant pas à exclure).
Alors on peut très bien aller à toutes les AG que vous voulez mais voter plus tard, à tête reposée (sans subir les préjugés oppressifs des autres) et de manière juste (le vote à main levée ne permet qu'une estimation des voix).

Meda a écrit:ensuite ya pas mal de gens qui ralent après les ag, ce qui est fort compréhensible et toutes les remarques ont leur pertinence.
toutefois il faut prendre en considération la difficulté de l'entreprise d'une ag (hors syndicat qui sont formés pour),on fait pas ça tous les jours, c'est normal que ça soit pas parfait...

Pas tous les jours, juste tous les ans tongue

Lulz

Messages : 38
Date d'inscription : 13/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Kozbor le Mer 14 Nov - 4:03

Quentin a écrit:Peut-être parce que vous êtes prêts à faire usage de la force pour maintenir le blocage, sans doute exaltés par une pseudo-légitimité acquise dans des conditions plus que discutables lors des AG?
Pour te répondre rapidement : En ce qui concerne le blocage, je ne suis pas un "jusqu'au-boutiste" mais mardi matin à 7h je suis venu pour tenir des piquets de grève et empêcher le déroulement des cours à l'université comme des dizaines d'autres étudiants qui appliquaient la décision de l'AG de lundi, qui je le pense était légitime dans la mesure où il n'est interdit à personne de se rendre à l'AG pour voter contre le blocage ou même contre la grêve. "Les absents ont toujours tort". Je respecte complètement les étudiants qui, eux, se sont rendus à l'AG pour voter contre le blocage et il ne tient qu'a eux et à la fameuse "majorité silencieuse" de ne plus l'être et d'utiliser les moyens d'expression existant (la participation et le vote aux AG) pour reverser la tendance en leur faveur. Et quant à ta "peur" de la supposée violence des grêvistes et de leur volonté de tenir le "blocage" coûte que coûte, je pesne que tu te trompe largement à ce sujet. Pour exemple aujourd'hui les seules manifestaions de violence que j'ai pu remarquer émanaient d'"anti-bloqueurs" qu'il à fallu raisonner, sans violence. De plus je peux te dire qu'ne tant que "bloqueur minoritaire" je ne crois pas que mon mètre soixante-cinq et mes 50kg représente un réel danger pour la "majorité" qui souhaiterait reprendre les cours et retourner chacun dans son coin. Enfin si une prochaine AG acte le déblocage je suis certain que le déblocage se fera rapidement et sans heurs. Ca ne nous fait pas plaisir de bloquer notre fac ! Mais quand il est nécessaire, car à il est devenu nécessaire aujourd'hui, heureusement qu'il y a des personnes dévouées pour mener une action qui à terme profitera à tous et pas seulement au bloqueurs ! Je n'irai pas jusqu'à dire que ceux d'accord avec le mouvement mais qui ne s'engagent pas sont des lâches, car je ne le pense pas. Mais je pense que c'est une chose à étudier, comte tenu que tout le monde est bien content de profiter d'acquis sociaux gagnés également par des "minorités" lors des mouvements antérieurs.
a bon entendeur...
Boris, L2 Science Po

Kozbor

Messages : 3
Date d'inscription : 14/11/2007
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Quentin le Mer 14 Nov - 4:44

Kozbor a écrit:
Quentin a écrit:Peut-être parce que vous êtes prêts à faire usage de la force pour maintenir le blocage, sans doute exaltés par une pseudo-légitimité acquise dans des conditions plus que discutables lors des AG?
Pour te répondre rapidement : En ce qui concerne le blocage, je ne suis pas un "jusqu'au-boutiste" mais mardi matin à 7h je suis venu pour tenir des piquets de grève et empêcher le déroulement des cours à l'université comme des dizaines d'autres étudiants qui appliquaient la décision de l'AG de lundi, qui je le pense était légitime dans la mesure où il n'est interdit à personne de se rendre à l'AG pour voter contre le blocage ou même contre la grêve. "Les absents ont toujours tort". Je respecte complètement les étudiants qui, eux, se sont rendus à l'AG pour voter contre le blocage et il ne tient qu'a eux et à la fameuse "majorité silencieuse" de ne plus l'être et d'utiliser les moyens d'expression existant (la participation et le vote aux AG) pour reverser la tendance en leur faveur. Et quant à ta "peur" de la supposée violence des grêvistes et de leur volonté de tenir le "blocage" coûte que coûte, je pesne que tu te trompe largement à ce sujet. Pour exemple aujourd'hui les seules manifestaions de violence que j'ai pu remarquer émanaient d'"anti-bloqueurs" qu'il à fallu raisonner, sans violence. De plus je peux te dire qu'ne tant que "bloqueur minoritaire" je ne crois pas que mon mètre soixante-cinq et mes 50kg représente un réel danger pour la "majorité" qui souhaiterait reprendre les cours et retourner chacun dans son coin. Enfin si une prochaine AG acte le déblocage je suis certain que le déblocage se fera rapidement et sans heurs. Ca ne nous fait pas plaisir de bloquer notre fac ! Mais quand il est nécessaire, car à il est devenu nécessaire aujourd'hui, heureusement qu'il y a des personnes dévouées pour mener une action qui à terme profitera à tous et pas seulement au bloqueurs ! Je n'irai pas jusqu'à dire que ceux d'accord avec le mouvement mais qui ne s'engagent pas sont des lâches, car je ne le pense pas. Mais je pense que c'est une chose à étudier, comte tenu que tout le monde est bien content de profiter d'acquis sociaux gagnés également par des "minorités" lors des mouvements antérieurs.
a bon entendeur...
Boris, L2 Science Po
J'ai un peu la flemme vu l'heure tardive de rechercher le message où j'ai pu lire que certaines personnes avaient eu quelques galères avec les bloqueurs (les profs de théâtre il me semble, je vérifierai demain), mais il est en effet probable que cela ne représente qu'une infime minorité.

Sinon le problème vient de la gestion des AG. On peut lire un peu partout sur le forum (et c'est ce que j'ai constaté par moi-même), que les AG traînent en longueur et que les votes importants sont toujours fait quand 80% des gens sont déjà partis. Que ce problème passe une fois, soit, mais quand il se reproduit systématiquement, le mouvement y perds en crédibilité.

Etre dévoué à sa propre cause, c'est bien, on l'est tous au final, heureusement comme tu dis :/ (aïe, il est tard :p)

Quentin

Messages : 118
Date d'inscription : 14/11/2007
Age : 30
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Ras-le-bol-de-vos-délires le Mer 14 Nov - 14:29

Je suis tout-à-fait d'accord avec Quentin...
Alala, ces glorieux résistants qui voudraient une médaille parce qu'ils se lèvent à 7h30...
Petite citation : "des dizaines d'autres étudiants qui appliquaient la décision de l'AG de lundi, qui je le pense était légitime dans la mesure où il n'est interdit à personne de se rendre à l'AG pour voter contre le blocage ou même contre la grêve.".
Je résume: des dizaines d'étudiants qui en bloquent 15000 seraient tout à fait légitimes parce que 500 utopistes auraient voté la grève, c'est bien ça?
On voit dessuite que tu as manqué les cours de Droit Constitutionnels de ce brave Victor (qui disait pas grand chose d'intéressant mais au moins ce qui suit) : la légitimité n'appartient qu'à ceux à qui on l'a donné et non pas à ceux qui l'ont prises par la force. Résultat: VOUS N'AVEZ PAS DE LEGITIMITE PUISQUE VOUS N'AVEZ ETE ELU PAR PERSONNE. Vous avez une voix et êtes totalement légitimes pour vous exprimer en votre seule et unique personne, et je la respecterais toujours, du moment où elle ne représente que votre personne. Donc vous n'êtes pas légitimes. A moins bien sûr, de revenir au temps de ce cher Staline (dont tu te fais ici immanquablement le piètre admirateur) où l'assemblée des soviets suprêmes se déclaraient du peuple sans avoir été élus... Comme eux, vous pensez faire le bien des étudiants contre leur gré (un peu comme le gouvernnement, je te l'accorde, mais lui reprèsente légitimement 60 millions de pesonnes et n'a jamais empêché personne d'étudier),comme eux vous votez pour arriver à vos fins, mais seulement pour votre propre et unique bien, à savoir le triomphe de la gauche contre le méchant Sarko pas gentil qui essaie de faire avancer les choses...
D'ailleurs, il serait grand temps qu'on arrête de nous rabachez les oreilles des gentils étudiants super cools qui défendent les autres. Autant la doite nous entube, autant la gauche nous manipule, et là, c'est franchement ridicule... Parce que personne n'aurait jamais été au courant de ce qui se serait passé et de cette loi si des soixante-huitards en mal de prestige ne tentaient pas de rameuter les masses qui suivent san réfléchir...

Ras-le-bol-de-vos-délires

Messages : 90
Date d'inscription : 14/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Johanna le Mer 14 Nov - 14:42

L’usage des guillemets sert-il à minimiser tes propos ?
Je tiens à te rappeler que oui il y a blocage, et que oui les bloqueurs SONT minoritaires, et puis forcement tu ne remarques de violence que dans le camp des antis-bloqueurs...dichotomie assez particulière…
La question de la légitimité des AG ?
Combien d’étudiants peut contenir l’amphi X ? Combien y-a-t’il d’inscrits à Paris VIII ?
Là, tout de suite c’est moins clair…
Ensuite pourquoi une absolue nécessité de bloquer la fac, puisque c’est ainsi que tu décris le mouvement, ne serait-elle pas votée un peu plus démocratiquement, par exemple lors d’un vote avec carte d’étudiant ?
Votre légitimité n’est pas fondée, aujourd’hui vous agacez. C'est à la communauté d'étudiants dans sa globalité de choisir le devenir du mouvement pas à une minorité qui s'impose et qui ne respecte pas grand chose... A bon entendeur...enfin faut pas rêver!

Johanna

Messages : 26
Date d'inscription : 14/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En rpse à Boris, même si ça ne m'était pas adressé

Message  Mélanie le Mer 14 Nov - 14:43

Kozbor a écrit:Pour te répondre rapidement : En ce qui concerne le blocage, je ne suis pas un "jusqu'au-boutiste" mais mardi matin à 7h je suis venu pour tenir des piquets de grève et empêcher le déroulement des cours à l'université comme des dizaines d'autres étudiants qui appliquaient la décision de l'AG de lundi, qui je le pense était légitime dans la mesure où il n'est interdit à personne de se rendre à l'AG pour voter contre le blocage ou même contre la grêve. "Les absents ont toujours tort".


Légitime, dis-tu ? Excuse-moi mais jusqu'à l'AG de lundi où le blocage des cours a été voté, on nous disait qu'il s'agissait d'une fac en grève, et non pas une fac bloquée, ce qui allait très bien à tout le monde puisque l'on avait la possibilité de se mettre au courant des jours de manifestations, on avait des affiches, des tracts, et personnellement c'est de cette façon que je me suis mise au courant (je n'ai pas été plus informée lors du blocage des cours). Et puis du jour au lendemain, il a été décidé de voter le blocage des cours le lundi à 15h, et tu dis que tout le monde aurait du s'y rendre, que les absents ont toujours tort. C'est vrai, j'ai eu tort de ne pas aller à ma leçon de conduite et de perdre 43 € pour ne pas avoir décommandé 48h à l'avance. C'est vrai, untel a eu tort d'avoir eu un partiel ou un cours à cette heure-ci. C'est vrai, machin a eu tort d'être au travail ce jour-là. Vous croyez que tous les étudiants ont 20 heures de cours par semaine et que leur vie s'arrête là ?? Beaucoup ont un job à côté, beaucoup viennent de prendre leur indépendance et ne peuvent pas se permettre de faire de tels sacrifices ! Alors dire que l'application de la décision de l'AG du lundi 11 est légitime, ça ne me semble pas du tout juste. Certains laissent couler, malheureusement, je suis d'accord. Mais ce n'est pas une raison pour imposer à plus de 20 000 étudiants une décision prise par 1 000 personnes.


Kozbor a écrit:Et quant à ta "peur" de la supposée violence des grêvistes et de leur volonté de tenir le "blocage" coûte que coûte, je pesne que tu te trompe largement à ce sujet. Pour exemple aujourd'hui les seules manifestaions de violence que j'ai pu remarquer émanaient d'"anti-bloqueurs" qu'il à fallu raisonner, sans violence. De plus je peux te dire qu'ne tant que "bloqueur minoritaire" je ne crois pas que mon mètre soixante-cinq et mes 50kg représente un réel danger pour la "majorité" qui souhaiterait reprendre les cours et retourner chacun dans son coin.


C'est vraiment puéril de se justifier avec ses mensurations. Une poignée de bloqueurs, qu'elle soit maigrichonne ou baraquée, ça suffit pour être intimidé et pour se taire, de peur des représailles. Bloquer l'accès aux étages avec des chaises, et des tables, c'est vraiment une technique bête et méchante parce qu'on tombe vraiment dans le ridicule. Si des gens ont été violents envers les bloqueurs, c'est dommage, il y a des cons partout, mais si nous nous étions tous mis à déplacer vos chaises et vos tables, ne me dis pas que certains bloqueurs ne se seraient pas interposés farouchement (et oui, il y a des cons aussi chez les bloqueurs !) !


Kozbor a écrit:heureusement qu'il y a des personnes dévouées pour mener une action qui à terme profitera à tous et pas seulement au bloqueurs !


Bien sûr ! Bloquer les cours, ça profitera à tous ! Toi et moi passerons peut-être en 3e année, mais avec de grosses lacunes si ce blocage persiste trop longtemps. Je suis tout à fait prête à me sacrifier, à me mettre en danger pour défendre mon université, mais il faut que ces sacrifices soient utiles. Ça fera une belle jambe au gouvernement de savoir que les étudiants de paris 8 ne vont plus en cours ! Tout ce que l'on va gagner, c'est que la plupart des étudiants reste chez soi (puisque les cours ne peuvent plus être assurés). Ainsi, chacun est isolé chez soi, et sera encore moins au courant de ce qui se passe que lorsqu'il se rendait en cours ! Il paraît qu'aujourd'hui, la fac est déjà vide. Voilà comment essouffler en beauté un mouvement qui pourtant avait bien démarré !
avatar
Mélanie

Messages : 75
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 29
Localisation : Sevran

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Johanna le Mer 14 Nov - 15:00

3000 votants c'est mieux que 1000.
Et il suffirait d'ouvrir les votes sur une journée, sur site ou sur Internet (bien plus souple).

Jsuis d'accord on choisit les cours sur internet pourquoi pas un vote!!

Johanna

Messages : 26
Date d'inscription : 14/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: AG du mardi 13/11

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum